Back
Back
Back

Interview: Harry Mariette

July 4, 2014

Harry Mariette, qui êtes-vous ?

 

De manière rapide, j'ai 43 ans et je pratique les arts martiaux depuis maintenant 31 ans.

Mon CV est disponible ici.

 

Mon rôle actuel est d'être le directeur de l'IKM au niveau des pays francophones, je fais également partie de la Top Team (les experts habilités à représenter le Krav Maga dans d'autres pays ou pour des stages et également à faire passer des grades).Je viens d'ailleurs de recevoir l'award du meilleur directeur mondial en 2014.Je donne cours à Etterbeek au QG IKM, et je me focalise surtout sur l'entraînement des instructeurs et je suis invité régulièrement (3 fois/ mois) à donner cours dans différents clubs en Belgique.Encore aujourd'hui, j'essaye de m'entraîner un minimum de 30 jours par an avec des experts Israéliens.Ce que je demande à mes instructeurs et à mes élèves, je sais le faire moi-même : c'est la base de tout enseignement.

 

 

Que pensez-vous du développement du Krav Maga dans le monde ?

 

Le Krav Maga est réellement en train de trouver ses lettres de noblesse, je pense que tout le monde a compris maintenant que c'était la méthode ultime de self défense.
Comme toujours, des charlatans en profitent et se font passer pour des experts reconnus et profite de la montée du Krav Maga pour se mettre en avant. Néanmoins, les grandes écoles comme la nôtre arrivent à tirer leur épingle du jeu et nous connaissons aujourd'hui une croissance incroyable au niveau mondial. La liste des pays où l'IKM est représentée ne cesse de grandir et nous avons des représentants dans tous les pays d'Europe.

 

 

Que pensez-vous du développement du Krav Maga en Belgique ?

 

L'IKM est devenue en 4 ans, la fédération la plus représentée en Belgique.
Néanmoins, d'autres écoles de qualité sont également présentes et ne nous font pas de concurrence car la saturation n'est pas du tout présente.
Lorsque l'on regarde le judo et/ou le karaté où il y a des dizaines de milliers de représentants dans chaque fédération, je me dis que le développement de Krav Maga n'est vraiment qu'au commencement.

En 2014/2015, je vais investir énormément de mon temps pour encore mieux former les instructeurs présents.
Je pense que, pour avoir de bons élèves, ayant un bon niveau, connaissant réellement le Krav Maga, la base est d'avoir de bons instructeurs et nous allons inviter durant plus de 40 jours par an des experts israéliens en Belgique afin de garantir que chacun soit au plus haut niveau technique possible.
La chance que nous avons est que Gabi Noah considère la Belgique un peu comme sa seconde patrie et de ce fait, il est beaucoup plus disponible pour venir ici (le centre de l'Europe) que dans d'autres pays.
Bref je compte doubler ma structure dans les 2 ans, aussi bien, en terme d'instructeurs qu'en terme d'élèves, je pense que l'avenir sera radieux pour notre organisation.

 

 

Quelles sont les fédérations présentes en Belgique ?

 

Dans le passé, au niveau mondial, il y avait l'IKMF composée de Gabi Noah, Eli Ben Ami, Avi Moyal et Eyal Yanilov.
Chaque maître avait un certain nombre de pays et Gabi Noah avait (entre autres) la charge de la Belgique et la France.
Donc nous étions tous IKMF en Belgique !

Suite à l'éclatement de l'IKMF, la situation se présenta comme suit :

Gabi Noah et Eli Ben Ami => IKM
Avi Moyal => IKMF
Eyal Yanilov => KMG

Certains instructeurs possèdent des grades dans ces 3 organisations, moi-même, je possède des grades IKMF et IKM (il est amusant de constater que certains ne possèdent des grades de nulle part mais s'auto proclament Instructeurs ;-)

A côté de cela, il y a encore d'autres fédérations, organisations, groupements qui ont un rapport lointain (parfois extrêmement lointain avec Israël) mais qui veulent bien sûr profiter du grand engouement du Krav Maga.
Celles-ci représentent réellement peu de gens chez nous.

 

 

Quelle est la grande différence entre l'IKM et les autres fédérations ?

 

Pour moi, il y en a 3 essentielles :

1/ Tous nos instructeurs sont diplômés et ont suivi de formation de 20 jours (10h/jour) et ont été validés par Gabi Noah

2/ Plus de 40 jours de stage prévus avec des experts Israéliens entre juin 2014 et juin 2015

3/ Critères clairs et précis quant à l'obtention de grades

Dans ces points, nous sommes les seuls en Belgique à pouvoir offrir cela à nos élèves

 

 

En quoi êtes-vous un meilleur pratiquant que d'autres ?

 

Je n'ai heureusement pas la prétention d'être meilleur que quiconque, tout ce que je sais, c'est que dans ma vie j'ai accompli certaines choses et j'ai accumulé des heures d'enseignement et des heures d'entraînement.
La promesse que je peux donner à chacun est : Quelque soit votre niveau, je vous rendrai plus fort, plus aguerri et beaucoup plus prêt à affronter une situation de self défense.
Et je pense qu'il en est de même pour tous les instructeurs de notre organisation.

 

 

Lorsque l'on suit vos cours, on sent que vous êtes un passionné, Qu'est-ce qui vous motive le plus dans le Krav Maga?

 

Je pense que rien n'est plus beau que de faire comprendre à un étudiant une technique et ensuite de le voir maîtriser cette technique dans n'importe quelle situation.
Hormis le fait que l'on transmet les choses, on aime également les gens, on a un rôle social, éducatif et en ce qui concerne les cours, systématiquement, j'essaie de rire avec mes élèves, le rire est la transpiration ne sont pas incompatibles.
De plus, dernièrement 2 de nos élèves se sont sortis d'une situation difficile grâce au Krav Maga et là, le sentiment d'avoir fait quelque chose de bien est décuplé.

 

 

Plus que des techniques à donner, à apprendre, vous êtes toujours dans le détail et dans l'analyse de la technique. Comment faites-vous? Vous analysez toutes les techniques??

 

Tout d'abord, lorsque j'apprends une technique, je ne prends rien pour argent comptant. Je suis toujours dans la réflexion, j'essaie de voir les situations dans lesquelles cette technique peut ou ne peut pas fonctionner.
Une règle d'or : une technique doit être simple, facile à exécuter, avec un temps minimum entre la défense et la contre-attaque si une technique commence comme cela on est bien parti !
Ensuite, on regarde si les techniques fonctionnent, on met les casques, on met les grands avec les petits et on teste ! C'est après tout cela seulement qu'une technique est validée.
En sachant que cela a déjà été fait en amont par Gabi Noah normalement, on ne change quasi jamais les techniques.
Cela nous a permis de simplifier des techniques que tout le monde prenait pour acquis mais qui en face d'un agresseur décidé ne fonctionnait pas.

 

 

Quels sont les tips & tricks que vous donnez à vos élèves pour maîtriser au mieux une technique ?

 

Ah, grande question !
Tout d'abord, je conseille de ne pas retenir la technique mais plutôt d'ancrer le principe, avec quelques principes simples, on peut se sortir de beaucoup de situations :

• On défend toujours avec le membre le plus proche
• On frappe toujours dans les zones les plus sensibles
• Une attaque transversale se dévie, une attaque circulaire se bloque
• Face à un couteau, on essaiera de s'éloigner
• Face à bâton, on essaiera de se rapprocher
• Face à une arme à feu, on devra maîtriser l'arme
• Etc...

Avec des principes de ce type, on peut déjà avoir une bonne base de self défense.

Ensuite je conseille aux élèves de répéter et répéter inlassablement les techniques car quand l'esprit ne fonctionnera plus, c'est le corps qui devra reproduire la technique.
Lorsque vous êtes extrêmement entraînés, le corps agit avant même que votre esprit n'ait pensé à la défense.

 

 

Est-ce qu'en fonction du gabarit, on peut adapter celle-ci ou bien faudra t'il apprendre la technique comme prévu à la base?

 

L'instructeur qui pense que quelque soit la taille, la force, ou la rapidité de détecter vont fonctionner se trompe. Il est clair qu'un homme de 150 kg face à une femme de 50, il est clair que les techniques devront être adaptées au gabarit de la femme.
Entre un homme jeune et sportif et un homme plus vieux, certaines techniques doivent être adaptées :
Imaginez un sportif de 20 ans menacé par une arme à feu alors qu'il est à genoux, il n'aura aucun problème à s'emparer de l'arme et à se relever pour frapper.
Un homme plus âgé lui, s'emparera de l'arme mais restera au sol.
Donc oui, en fonction du gabarit, de l'âge, de blessures, etc... On devra adapter certaines techniques

 

 

Est-ce que vous mettez ces techniques à l'épreuve dans votre fédération ?

 

Je dirais même que nous ne faisons que cela.
Il est inimaginable pour moi d'enseigner quelque chose dont je ne suis pas certain que cela fonctionne en situation réelle.
Je ne compte plus les heures où GABI et moi testons les techniques et jusqu'à aujourd'hui je dois avouer que dans 90 % des cas : il a raison et j'ai tort. C'est sans doute pour cela que c'est lui, il est le maître et moi, l'élève.

 

 

Quel est le public cible dans le Krav Maga ?

 

Notre plus jeune élève a 4 ans et le plus vieil élève de la fédération en a 74 donc je pense que le public cible est toute personne désireuse d'acquérir un minimum de self défense quelque soit son âge...
Bien sûr les enfants doivent suivre les cours enfants et les seniors des cours seniors afin d'avoir l'enseignement le plus adapté.

Faut-il être juif pour être directeur de la fédération ?

Heu non, je ne suis ni juif ni Israélien, donc non, il ne faut pas être juif pour être le directeur de la fédération

 

 

Un ami a été un instructeur de Krav Maga à l'armée israélienne, est-ce que c'est le même Krav Maga que nous pratiquons ?

 

Le Krav Maga militaire est enseigné et correspond à l'IKM au programme à connaître pour devenir expert I alors que pour maîtriser tout le Krav Maga civil, il y a 5 grades P et 5 grades G.
Le Krav Maga militaire gère toutes les situations où un soldat armé de son fusil d'assaut peut avoir besoin d'utiliser la self defense ou encore comment neutraliser une sentinelle, menotter des individus avec divers supports (cordes, menottes, ceinture, etc...).
Celui-ci a très peu de lien avec le Krav Maga civil ou il peut y avoir une multitude de situation de self defense.

Le but du Krav Maga Militaire : Neutraliser et tuer si nécessaire avec arme
Le but du Krav Maga Police : Neutraliser dans le respect de la loi uniquement avec arme, bâton, menotte
Le but du Krav Maga VIP : Protéger et sortir son VIP en cas de problème avec et sans arme
Le but du Krav Maga civil : se sortir de n'importe quelle situation d'agression avec le moins de blessure possible toujours sans arme

 

Please reload

News

Road to Expert IV

1/10
Please reload

Dernières news
Please reload

Archive
Please reload

Follow Us
  • Wix Twitter page