Back
Back
Back

Entrevue avec Emeline Houyoux

September 30, 2016

  •  Quel est actuellement ton grade IKM?

Je suis actuellement G1.

 

 

  • Pourquoi vouloir faire la formation d’instructeur en Krav Maga?

L’objectif de la formation d’instructeur était pour moi de pouvoir enseigner le Krav Maga aux enfants.

 

 

  • Pourquoi avoir choisi le Portugal pour réaliser la formation d’instructeur?

Dans un premier temps, je souhaitais réaliser ma formation d’instructeur Krav Maga en Belgique. Par manque de candidats aspirants, la formation a été annulée. Mon souhait étant de pouvoir commencer à enseigner le Krav Maga aux enfants à partir de septembre 2016, je me suis alors renseignée et j’ai pu constater que plusieurs CIC avaient lieu durant les vacances d’été. Financièrement, géographiquement et techniquement, le Portugal remplissait tout mes critères. Dès lors, sous l’aval de Harry Mariette (responsable Belgique, France et Luxembourg) je suis allée suivre ma formation au Portugal.

 

 

  • Quelle est la journée type d’une formation d’instructeur en Krav Maga IKM 2016 (CIC)?

En règle générale, la journée type consistait en 2 phases. La phase du matin était essentiellement dédié à l’enseignement des warm-up (10 premiers jours) ou des diverses techniques de Krav Maga (10 derniers jours). Pour se faire, chaque élève passait tour à tour pour donner cours et après chaque passage un debriefing et feed-back était donné. La seconde phase (celle de l’après-midi), quant à elle, était dédiée exclusivement à la pratique des techniques de Krav Maga ainsi qu’en une décortication de ces techniques afin de pouvoir les enseigner au mieux (réalisé par Moises Frutuoso).

 

 

  • Qu’as-tu pensé des différents formateurs (Gabi, Moises)?

Lors de ce CIC 2016, seul Moises Frutuoso était formateur. Il est très humain, très chaleureux et fait preuve d’une grande disponibilité envers ses étudiants. En ce qui concerne sa pédagogie: il est très propre techniquement, il est vif et détaille de façon approfondie les diverses techniques.

 

 

  • Avant le CIC 2016, quels étaient tes modèles en Krav Maga? Pourquoi?

Je pense que comme tout élève qui commence une discipline, deux modèles ressortent. spontanément. Le premier modèle qu’on puisse avoir est le « représentant de la discipline ». Dans ce cas-ci, pour moi, il s’agit de Gabi Noah, que j’ai eu l’occasion de rencontrer à maintes reprises lors des divers stages organisés en Belgique. Enfin, le second modèle qui coule de source est le premier enseignant qui vous a transmis la discipline. Pour ma part, il s’agit de Gabriel Hyvrier, expert II IKM, qui m’a transmis cette passion du Krav Maga, cette envie d’aller toujours plus loin et de ne jamais baisser les bras.

 

  • Comment était l’ambiance au sein du groupe?

L’ambiance au sein du groupe était assez familiale, stressante à certains moments et détendue à d’autres.

 

 

  • As-tu lié des liens d’amitiés avec tes «collègues»?

Oui des liens d’amitiés se sont créés. Il faut dire que passer 20 jours durant 10 heures par jours ensemble çà favorise le développement de liens. D’ailleurs, bien que la formation soit finie, nous continuons à « papoter » le soir.

 

 

  • Souvent les élèves pensent que lorsque les 10h d’entrainement se terminent, la journée est finie. Que devais-tu encore faire en rentrant à la maison?

Lorsque je rentrais à la maison, j’avais systématiquement des devoirs à remettre pour le lendemain. Généralement, j’essayais de refaire les quelques techniques qui m’avaient posé problème durant la journée. Enfin, je prenais soin de bien manger et de bien relaxer mon corps afin d’éviter les blessures.

 

 

  • Quel temps consacrais-tu à la préparation de tes futurs entrainements?

En moyenne, je dirais que je consacrais 2 heures de préparation à mes futurs entrainements.

 

 

  • Je lis sur internet ou j’entends que lorsqu’on paie, on reçoit le diplôme d’instructeur? Peux-tu me donner ton avis

Je vais donner un exemple, lors de ma formation, j’ai vu un élève repasser son CIC pour la seconde fois car il avait échoué quelques années plus tôt: comme quoi payer ne permet pas toujours l’obtention du diplôme.

 

  • Un CIC transforme ses participants. Quelles sont les changements, transformations (psychologiques et physiques) qui ont eu lieu chez toi?

D’un point de vue physique, j’ai pu voir mon corps se transformer (perte de 6kg) et se muscler. D’un point de vue psychologique, j’ai appris à m’endurcir et à être encore plus battante qu’auparavant.

 

 

  • Durant cette formation, quel a été ton meilleur souvenir?

Je dirais que mon meilleur souvenir est le moment où j’ai su que j’avais réussi mon G1 et que j’allais recevoir mon diplôme d’instructrice.

 

 

 

  • Maintenant que tu es instructeur IKM et G1, la boucle est-elle bouclée?

Je pense que la boucle est loin d’être bouclée. Arrivé au niveau G1 est une chose mais maintenir ce niveau en est une autre. Il va falloir que je m’entraîne encore plus car me voilà «poussin» dans la cour des instructeur ;-)

 

 

  • Parmi ces qualificatifs, lequel te correspond le plus? Etre un bon instructeur de Krav Maga c’est être:

  1. physiquement fort

  2. techniquement fort

  3. pédagogiquement fort

  4. toujours se remettre en question

Si je dois répondre à cette question, je dirais qu’il faut un savant mélange de ces quatre propositions pour faire un bon instructeur.

 

 

  • Quels sont tes objectifs personnels dans la Krav Maga?

A l’heure actuelle mes deux objectifs sont de pouvoirs me développer dans le Krav Maga enfants et par la suite de peut-être me focaliser sur des cours femmes.

 

 

 

Please reload

News

Road to Expert IV

1/10
Please reload

Dernières news
Please reload

Archive
Please reload

Follow Us
  • Wix Twitter page